Nothing compares to the unbelievable ability of the supplement to genuinely improve most every state of the human body. From the immune system to the use of our mind and most everything in between, there’s no single supplement that could change a person’s overall health over these little joyful .

Commençons

In 2014, a landmark study published in the Journal of Clinical Investigation from New York University said:’The composition of the microbiome and its actions are involved in many, if not all, of the biological processes that constitute human health and disease.’ Other peer-reviewed studies have linked gut bacteria to immunity, skin wellness, Irritable Bowel Disease (IBS) and even pneumonia.

C'est remarquable, n'est-ce pas ? Inutile de dire que votre médecin vous a indiqué cette avancée et vous a presque demandé de la prendre, n'est-ce pas ? Malheureusement, la plupart d'entre eux ne présentent que des probiotiques ayant pour effet d'améliorer le système digestif, et indiquent vraiment que vous pourriez trouver tous les probiotiques dont vous avez besoin dans les sources alimentaires.

Faits nutritionnels

Visitons les ressources alimentaires des probiotiques, voulez-vous ? Quels aliments contiennent des probiotiques ? En quoi les probiotiques peuvent-ils vous aider ? Chacun de nous possède plus de 1 000 types uniques de bactéries qui vivent dans notre tube digestif, nous aidant à décomposer les aliments et à absorber les nutriments. Mais lorsque nous prenons des antibiotiques - that’s intended to kill harmful, illness-causing germs — the drugs may also kill the healthy intestinal flora that help us digest.

Selon une étude récente du JAMA sur les probiotiques et la diarrhée associée aux antibiotiques, environ 30 % des patients qui prennent des antibiotiques déclarent souffrir de diarrhée ou d'un autre type de troubles gastro-intestinaux. Pour cette raison, les médecins prescrivent souvent la prise de probiotiques pour "repeupler" le tube digestif avec des bactéries saines. L'étude a montré qu'il s'agissait d'une alternative viable pour beaucoup. Mais les probiotiques peuvent également aider à résoudre d'autres types de problèmes digestifs.

Probiotiques

Studies have shown that probiotics can be useful for those who have irritable bowel syndrome, or IBS — a hard-to-treat illness that could have a range of intestinal symptoms, such as abdominal , cramps, la diarrhée et la constipation. Dans une étude, des femmes souffrant du syndrome du côlon irritable ont vu leurs symptômes s'atténuer (douleurs et irrégularités abdominales) lorsqu'elles ont reçu un supplément de la souche bactérienne Bifidobacterium infantis. Même pour ceux qui n'ont pas de problème urgent, les probiotiques peuvent aider à la gestion globale de la digestion.

Challa affirme que les bonnes bactéries aident à "évincer" les mauvaises bactéries. C'est parce que l'intestin est tapissé de sites d'adhérence où les germes s'accrochent. Si ces sites sont peuplés de microbes bons pour la santé, une bactérie nocive n'a aucun endroit où s'accrocher. Selon la recherche, les probiotiques constituent un merveilleux complément aux antibiotiques chez les personnes souffrant d'infections des voies urinaires.

Qui plus est, des preuves émergentes montrent que les probiotiques de routine peuvent aider à empêcher les mauvaises bactéries d'envahir les voies urinaires en maintenant une population de bactéries saines sur les sites d'adhérence des voies urinaires. Les infections de l'appareil urinaire sont très fréquentes, en particulier chez les femmes. La plupart des maladies disparaissent sous l'effet des antibiotiques, mais 30 à 40 % d'entre elles peuvent réapparaître, selon des publications du centre médical de l'université du Maryland.

Conclusion

Allergy research remains preliminary, but at least one big, higher quality study found a connection between girls taking probiotics during pregnancy and a 30 percent decrease in the case of childhood eczema (an early indication of allergies) in their babies. Researchers selected women who had a history of seasonal allergies or whose spouses had histories of allergies. The babies who received probiotics in-vitro had 50 percent higher levels of tissue inflammation, which is believed to activate the immune system and decrease allergy incidence.