, yes of course we do it, if not we’d be dead, obvious isn’t it. But in the far east Breathing techniques have been used for centuries. Not only as a way of enhancing the health and vitality of both the mind and body, but also as a way of connecting to the Higher Spiritual Realms.

En Extrême-Orient, cette pratique s'appelle Pranayama et fait partie intégrante de la vie quotidienne. . There has to be a word of caution, to the uninitiated, using Pranayama techniques too aggressively or forcibly can lead to damage to your heart, lungs or even mind. It’s always best to practice these techniques lightly, do not be in a hurry, the benefits can last all of your .

Et pour vos propres besoins, il s'agit uniquement des méthodes de base qui sont essentielles pour collecter le Qi (chee ou chi) dans le corps afin qu'il soit utilisé par votre Soi intérieur pour aider à manifester votre réalité souhaitable. Si, avec le temps, vous ressentez les bienfaits de ces exercices doux, c'est l'occasion d'explorer ce domaine plus en détail et de trouver un enseignement adéquat. Les Indiens ont développé la notion de Prana, une force vitale semi-mystique qui imprègne tout le corps et qui est responsable de la vie, de la santé et de la transcendance.

Médecine chinoise

Les Chinois ont développé le concept de la force vitale, le Qi, une force qui aide à maintenir la vie. Le concept chinois n'est pas aussi mystérieux que le concept indien, mais tous deux sont parvenus à un système qui pouvait être bénéfique pour le corps et l'esprit en utilisant des méthodes similaires. Pranayama est un mot "sanskrit" qui signifie "gestion du souffle". Son essence réside dans la modification du processus régulier de la respiration. La respiration est un acte par lequel nous prenons de l'air dans nos poumons, absorbons l'oxygène de celui-ci dans notre circulation sanguine et expulsons l'atmosphère dans l'air avec le dioxyde de carbone et la vapeur d'eau. Le pranayama contient des modifications du processus respiratoire, que nous effectuons délibérément et en connaissance de cause.

Prenez note

  • En inspirant et expirant rapidement, en prenant des respirations superficielles.
  • En inspirant et expirant lentement, en prenant des respirations longues ou profondes.
  • En arrêtant complètement l'action de respirer.

Nous sommes surtout concernés par le numéro 2. Ce type de contrôle de la respiration nous permettra de produire le Qi(chee) supplémentaire nécessaire dont notre corps aura besoin pour améliorer sa forme physique et avoir un esprit plus clair. Les premières méthodes de respiration du Prana faisaient partie des anciens Vedas indiens, environ 1200 à 1500 avant Jésus-Christ. Le texte indien le plus sacré du deuxième siècle avant J.-C., la "Bhagavadgita", cite le Pranayama comme moyen d'illumination spirituelle.

Although the practice of spiritual enlightenment is much less easy to measure, using Pranayama as a way of strengthening the health is well documented. Pranayama breathing techniques are frequently used as a precursor to meditation. Qi Qong, is comparable to Pranayama because Qi (chee) means breath or breath of life and’Qong’ means mental control over the entire body. It’s que le Qi Qong est beaucoup plus ancien que le Pranayama et que les anciennes pratiques de gestion de la respiration sont devenues une partie importante de la médecine chinoise. Quand vous bâillez, ce qui pourrait être maintenant, vu que nous l'avons mentionné.

Que faire ?

Observe how you feel when the yawn has completed, your body will be relaxed, if you had any pain or distress, this would be relieved for a couple of seconds. This is a good example of how the shifting of your normal breathing pattern can bring a change to your body requirements. The Chinese believe it’s the disturbance of the flow of Qi within the body which causes many diseases and the re-establishment of the Qi (energy) flows which can result in an upturn in our wellbeing. Using these practices on a daily basis can give us a fantastic platform for strengthening our immune systems. A word of warning, be very mindful when doing this Pranayama (Yoga Breathing Exercise), and return to normal breathing if you are des étourdissements, des vertiges ou des évanouissements.

Rappelez-vous que nous ne voulons que le contrôle de base de la respiration. Si vous pensez que le Pranayama peut vous apporter plus d'avantages, cherchez l'un des nombreux livres disponibles ou participez à un cours. Il existe de nombreuses postures recommandées pour les exercices de respiration Pranayama, la plupart incluant la position assise avec les jambes croisées que l'on retrouve dans de nombreux livres ou programmes télévisés. Seules quelques personnes ont le temps d'apprendre à adopter ces postures, même si elles peuvent s'avérer bénéfiques. Mais pour commencer votre exercice de respiration de base, il n'y a qu'une seule règle : "PAS d'avachissement".

Si vous préférez vous asseoir, gardez le dos droit, ce qui permet le libre passage de l'air entre la gorge, les poumons et l'abdomen. En gardant le dos droit, vous garderez l'esprit plus alerte. Bien que vous puissiez vous allonger si nécessaire, il est plus difficile d'effectuer une respiration profonde sur le dos, dans un premier temps en tout cas. Si vous souhaitez en savoir plus sur les autres postures recommandées, il existe plusieurs excellents livres sur le Hatha Yoga.

Note finale

Unless stated all inhalations and exhalations should be through your uterus, this enables the body greater control over respiration. To perform yoga belly breathing correctly you need to allow your lungs to fill from the ground up, this will assure you of maximum air absorption and penetration. The lungs lay just behind the rib cage and are attached to the ribs, they are consequently pulled open and shut by them. If you’re breathing only with the top half of the chest, the top of your lungs will open so the air fills them just up at the very top. If on the other hand you push your stomach out as you inhale you may expand your diaphragm first. The ribs will then push out and open the lower part of the . The air will then rush down into them to fill the vacuum and so fills your entire lung chamber from the bottom to the top. When you exhale, you’re in effect reversing the procedure, by pulling the stomach in at the end of the exhalation. This last motion pushes the air complexly from the lower part of your lungs and thus compels all the de l'air usé de vos poumons.